Transgunner sera assurément une découverte du festival puisqu’il s’agira de leur première date en Belgique.

Découverte du printemps de Bourges 2011 pour la région Rhône Alpes, les TRANSGUNNER ont laissé leurs complexes backstage !

A se demander s’ils mesurent la portée de leurs chansons…

Le jeune trio lyonnais s'apparente à la descendance des Clash / Gang Of Four / The Jam (Franz Ferdinand / Blur) avec un rock frondeur qui le propulse entre les Two Door Cinema Club et Dead 60's.

TRANSGUNNER collecte les eaux de la Tamise pour irriguer le rock de sa chaude semence à l'occasion d'une cérémonie païenne sous les boules à facettes.

On s'abandonne sans pudeur devant le tube “Cocksucker Disco” (clin d'œil aux Rolling Stones tendance disco-rock) qui cravache la no-wave new-yorkaise à la hussarde avec une élégance so british ; une profession de foi qui confine à l'art de vivre. Blasphème dites-vous ? Simplement transgenre !

Impertinent et respectueux, TRANSGUNNER alterne gifle et caresse avec un art consommé de la nuance et de l'immodération. Entre vice et vertu, le choix est vite fait ! On aura toute l'éternité pour purger sa peine, profitons-en ici et maintenant ! TRANSGUNNER lâche les gaz telle une centrale nucléaire nippone qui vient de se faire secouer la cartable par une nature parkinsonienne.

La nouvelle sensation qui abuse des bonnes choses ! Laissez-vous faire dès maintenant puisque vous succomberez tôt ou tard.